3 Ramen parisiens comme à Tokyo

Pas de Japon sans ramen, c’est vraiment le plat emblématique du pays depuis plus d’un siècle ! Ça fume, ça bouillonne, ça réchauffe.
La base c’est un grand bol, du bouillon, des nouilles de sarrasin et un assaisonnement – sauce soja, miso, ail, sésame, etc – puis ensuite en bonus, c’est viande, œuf mollet mariné, légumes, tempura ou algue.

Au Japon, il y a même un mot pour désigner le bruit que l’on fait quand on mange des ramen : c’est le zuzutto. Une sorte de slurp à la française sauf que là, si on fait beaucoup de bruit en aspirant ses nouilles, c’est que c’est la franche régalade. Au contraire, si on ne fait pas de bruit en croyant rester poli, c’est que ce n’est pas bon du tout. Le zuzutto sert aussi à ne pas se brûler : le bouillon étant servi très chaud, si on aspire bruyamment les nouilles, ça laisse aussi passer de l’air qui évite la bouche en feu.

Voilà trois ramen parisiens à tester et à « zuzutter » !

Ippudo : le Nagomi

Quand Ippudo, la star des ramen au Japon, a débarqué à Paris il y a quelques années, la file d’attente était à la hauteur de l’engouement. C’est à dire immense !
Aujourd’hui, il y a quatre adresses parisiennes, c’est donc moins la cohue mais toujours aussi bien. Et c’est au petit dernier de la bande Ippudo près de République qu’il faut aller pour « zuzutter » le ramen Nagomi, umami* au max. Ce ramen terre-mer avec bouillon de poulet et sauce poisson a tout bon : rajoutez à ça les raviolis wonton maison aux crevettes et le chashu de poulet et ça donne vraiment un ramen au top.
On précise aussi la cuisson Kata, pour que les nouilles soient encore fermes et qu’elles continuent à cuire dans le bouillon chaud.

Prix : 15€
Adresse : 6 Place Jacques Bonsergent, Paris 10ème / Métro Jacques Bonsergent (4 adresses à Paris mais le ramen Nagomi est seulement disponible au nouveau Ippudo dans le 10ème).

*umami : c’est la 5ème saveur, qui se traduit par un goût savoureux, qui rappelle la cuillère.

Abri Soba : le Tempura Soba

Abri Soba, c’est le dépaysement. Chic cabane en bois avec cuisine ouverte, saké au plafond et vue sur les nouilles soba maison qui volent minute avant le plongeon dans le bouillon corsé : le décor est planté. Il y a la version canard mais il faut plonger ses baguettes dans le Tempura Soba, qui semble simple mais qui s’avère d’une grande finesse. Ce ramen, c’est nouilles + bouillon + tempura de gambas, et basta. Mais ça envoie ! Katsuaki Okiyama, le chef du restaurant Abri (tout court) n’a pas pour habitude de faire les choses à moitié : le bouillon foncé est puissant, les soba ont du goût et les tempuras de gambas sont bien croustillantes (la pâte n’est pas grasse et d’une finesse extrême).

Prix : 17€
Adresse : 10 Rue Saulnier, Paris 9ème / Métro Cadet

Ramen Bowl : le Yuzu Shio Ramen

C’est la nouvelle cantine japonaise, taguée du sol au plafond, qui vient d’ouvrir à deux pas des Champs-Elysées. Pas de nappe blanche ou de costumes-cravates qui tiennent par ici, c’est street et à la cool avec un chef japonais pur souche. Hiroki Masaki from Tokyo a un sacré CV parisien car passé par de belles maisons comme le Lucas Carton et le restaurant trois étoiles de Pierre Gagnaire. Chez Ramen Bowl, il y a le Yuzu Shio Ramen, un ramen qui penche du côté yuzu de la force, hyper frais et acidulé. Bouillon de poule clair, nouilles à la farine de blé française, zestes de citron et ingrédients japonais. Et le soir c’est tapas, à coup de tataki de bœuf wagyu sauce yuzu ou mini crêpes fourrées au poulpe.

Prix : 15€
Adresse : 44 Rue de Ponthieu, Paris 8ème / Métro Franklin Roosevelt ou Saint-Philippe-du-Roule

A écouter : le podcast « Bouffons » sur les ramen qui donne très envie de pratiquer son zuzutto !

Marie