Quatre adresses pour prendre le large, loin, loin, loin.

Pessic / Espagne

Chez Pessic, il y a la chaleur de l’Espagne, la bonne humeur des trois joyeux lurons de Valence et les best croquetas de Paris. Croquetas méga dodues avec jamón ibérico inside, ou pata negra pour les intimes, je ne vous raconte pas le délire. Et charcuteries, bières de Barcelone et vins d’Espagne pour accompagner s’il vous plaît !

Le midi, c’est menu du jour, le soir c’est tapas et le samedi, c’est paella. Pas celle avec le chorizo, les petits pois et les oignons, la vraie de Valence au poulet, lapin et légumes. Les gaillards ont même reçu les prix de Meilleure Paella de France 2016 et finalistes au Concours International de Paella de Sueca à Valencia. Voilà, voilà, ça assure.

Pessic / 102 rue du Temple, Paris 3ème / Métro Rambuteau

Le Méchoui du Prince / Maroc

Là aussi, chaleur, mais ici c’est celle de l’Orient et de ses épices !

Il y a toute une histoire de famille derrière ce riad moderne : Le Méchoui du Prince est le premier restaurant marocain du quartier latin ouvert en 1969 par Mohamed Amrane et aujourd’hui emmené par son fils Samir, tellement solaire avec son sourire qui réchauffe.

Brick au thon ou à la viande pour se mettre en jambes et ensuite c’est parti pour un tajine d’Agadir au citron confit et olives ou un couscous du Prince gargantuesque avec agneau, bœuf, poulet et merguez arrosé par le bouillon de légumes tradi. Ah oui, toujours garder une micro place pour le thé à la menthe servi comme dans le souk.

Et si vous réservez pour les jeudis de l’Orient (le 1er et le 3ème jeudi du mois), il y aura en plus du festin la musique envoûtante de l’artiste Rachid Casta qui transporte jusqu’au Maroc. Et c’est très beau.

Le Méchoui du Prince / 36 rue Monsieur le Prince, Paris 6ème / Métro Odéon

Desi Road / Inde

Enfin un indien pas kitch ni cliché pour un sou, que ce soit niveau food ou déco ! Desi Road est la 2ème adresse de la passionnante Stéphanie de Saint-Simon après MG Road.

La bombe atomique de chez Desi Road, c’est le Palak Patta Chaat, des feuilles d’épinard crispy avec yaourt, grenade et épices masala chaat. Déjà voyagé en Inde, nord et sud, et pourtant jamais goûté à cette merveille. Il était temps !

Emballé aussi par le poulet mariné à la crème aux amandes, cardamomes vertes et safran, juste saisi au four tandoor et l’idée du naan du jour qui change avec l’inspiration. On peut aussi se laisser tenter par un thali (même si c’est un budget) : c’est LE plat populaire en Inde, bien travaillé ici notamment en version gambas (cuisson parfaite) avec dal de lentilles, curry de légume, naan, riz, raïta, et riz au lait.

En partant, arrêtez-vous aussi devant les portraits de Christophe Prébois, créés à partir de négatifs anciens de la noblesse du Rajasthan et peints à Jaipur par un des derniers artistes pratiquant cette technique : c’est envoûtant.

Desi Road / 14 rue Dauphine, Paris 6ème / Métro Mabillon ou Pont Neuf

Bistro Paradis / Brésil

Aller retour Paris –> Brésil avec la table métissée d’Alexandre Furtado, le chef brésilien avec Alain Ducasse et Christian Constant au compteur des professeurs.

Manioc, goyave, coco : on sent l’exotisme et on en découvre aussi plus sur cette cuisine du bout du monde avec des plats typiques comme la moqueca de peixe, le ragoût de poisson typique brésilien, revisitée ici en cabillaud rôti sur peau et mijoté dans sa sauce moqueca, riz poêlé au lard fumé & fines herbes.

Les jus sont corsés, les cuissons ultra calées, les vins bien choisis et les assiettes d’une créativité folle. Yoann Dinh aux vins et au service a l’envie de partager et de faire passer le meilleur des moments.

Souvenirs aussi du dessert signature, le pudim au lait de coco de la grand-mère du chef qui fait penser au flan mais aussi et surtout d’un fantastique dessert café & abricots l’été dernier, avec plusieurs textures et un mariage très heureux. Le chef brésilien a aussi signé la carte de la péniche des Maquereaux, où boulotter des tapas sur l’eau.

Bistro Paradis / 55 rue de Paradis, Paris 10ème / Métro

Mais aussi Distrito Francés pour partir vers le Mexique, Yam’tcha Boutique pour la Chine et UMA pour un voyage entre Pérou et Japon (3 adresses que j’adore).

 

To be continued…

 

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *