Nos 5 claques de Taste of Paris 2016

Taste of Paris, c’est la grande messe des chefs parisiens ! On y croise les papes de la gastronomie, comme les petits nouveaux de Top Chef ou d’ailleurs. C’est un joli mélange de générations de cuisiniers, entre les bistrots et les étoiles.

On avait eu de très belles émotions sur la 1ère édition l’année dernière, notamment avec Sir Ducasse et Sir Meder qui nous avaient transporté avec leur riz noir cuit en chamba (une poterie que l’on utilise au four pour cuire à température modérée) et calamars & ce dessert signature complètement fou à base de citron, algues kombu et estragon. Du très haut vol.

Quelles sont nos claques de ce Taste of Paris 2016 ?

CLAQUE N°1

12696252_10207722569036301_1054846689_nLa claque inattendue, c’est l’Anglais Daniel Morgan qui nous l’a mise ! Le chef de chez Salt nous a livré une tartine royale avec une émulsion d’oeufs de cabillaud – tel un tarama surpuissant -, citron confit et beurre noisette au romarin. On parlera aussi et surtout de cette forêt d’herbes qui donne un angle végétal à cette tartine marine. GRAND.

CLAQUE N°2

12721712_10207722569076302_708259717_nEncornet poché dans un bouillon de lard et truffe noir, crème d’oeuf. Il y a des intitulés qui font saliver d’avance. Encornet, lard, truffe, ça sonne, y’a pas à dire. Mais ça a fait plus que sonner ! Thibaut Sombardier, le bien sympathique, a livré une création qui donne envie de replonger la cuillère, à l’infini. C’était le comble de la gourmandise, entre terre et mer.

CLAQUE N°3

10592080_10207722569876322_1181071519_nOn est heureux comme des gosses d’avoir pu tremper nos lèvres dans la légendaire soupe d’artichaut à la truffe noire de Guy Savoy. Comme on dit : « ça, c’est fait ». Mais la très grande émotion était sur la volaille fermière confite et laquée, jus aux vinaigres. A lécher l’assiette (même en carton). Un jus puissant à faire trembler, une viande qui fond et fond encore, une purée onctueuse. Toute la cuisine française était dans cette assiette, pour l’amour du jus.

CLAQUE N°4

12736365_10207722570076327_503553553_nThierry Marx signait de sa plume un risoni de calamar à l’encre, tagliatelles de seiches, légumes croquants. A la fois doux, crémeux et bien croquant. On a aimé l’équilibre et à nouveau cette croisée entre la terre et la mer.

CLAQUE N°5

12714292_10207722569636316_1835461624_nBoeuf, sardine, café, en voilà un trio qui détonne. On a adoré l’originalité de la combinaison, encore jamais rencontré et signée Juan Arbelaez chez Plantxa. C’était confit et puissant. Adoration !

Nous avons concentré notre liste des 5 claques sur le salé (retrouvez toutes nos photos sur Instagram), mais chapeau tiré aux desserts de ce Taste of Paris, très soignés et très culottés ! Souvenirs émus du chocolat, cacahuète et piment d’espelette de Sébastien Gravé chez Pottoka, insolent et sublime.

12736451_10207722570756344_1092998155_n

On a aussi fumé avec classe le cigare au cognac siglé Maison Rostang, si justement alcoolisé. Très belle fraîcheur sur le vacherin vanille & basilic, là encore le mariage n’est pas commun et on aime ça. Et enfin, chez Ducasse, le sarrasin, habillé de café et chocolat, est la star du dessert.

Voilà, Taste of Paris, c’était encore de grandes émotions. Du bon et du très bon.

Marie