Aux Ephérites, à la pointe de la bistronomie lilloise

Ephérites, un mot inventé dans une chanson du québécois Pierre Lapointe, qui ne veut donc rien dire, mais qui sonne poétique et fait penser à éphémère! Exactement comme la carte du restaurant Aux Ephérites, l’adresse lilloise un peu secrète et bichonnée par deux joyeux lurons: un ancien agent immobilier et un prof d’italien/cuisto qui rêvaient de suivre leur amour pour la bonne cuisine!

IMG_5344La première sensation qu’on a en entrant, c’est la chaleur et la bonne humeur! Et le signe qui ne trompe pas: c’est un repère d’habitués! Ce soir là, la moitié au moins des clients a claqué la bise au patron! Si les gens reviennent, c’est que ça doit être plutôt bon!

Avant même de commander, on se prend en pleine bouche un aperçu de leur cuisine avec une terrine de campagne à la bière qui a un vraiment un goût du tonnerre! C’est déjà le présage qu’on va bien manger!

x6Le patron, joyeux trentenaire hyper sympathique et fan de Pierre Lapointe, fait le service en salle et vient nous parler de ses vins en nous proposant un rouge biodynamique Bergerac excellent! Le lendemain, on allait en acheter six bouteilles au Caviste Curieux, adresse de la place Sébastopol, bien gentiment conseillée par l’équipe des Ephérites!

On connaissait bien sûr les vins bios, mais pas les vins biodynamiques, qui sont forcément bios mais aussi cultivés selon des rites ésotériques et le calendrier lunaire. Ça semble un peu fou et bizarre, mais c’est une forme d’agriculture responsable qui se répand de plus en plus!

La carte est courte et de saison, et les prix sont tout doux! On a envie de tout tester!

Les entrées / On reçoit des coques qui valsent dans le safran, le jus d’orange et une crème puissante d’oignons des Cévennes : plein de goûts et beaucoup de justesse.

La crème de potimarron est douce et légère et cache une ricotta fumée au foin, qu’on aurait rêvé plus fumée.

Et on ne s’arrête pas en si bon chemin avec un tartare de homard très bien assaisonné, mais la magie est dans la porchetta maison (une sorte de cochon de lait cuit à la broche et farci avec des aromates), c’est juste à tomber! Le cochon, c’est plus que bon.

12170294_10206994117225461_1583462898_n

Les plats / Risotto tellement crémeux qu’on en meurt, la marmelade de butternut donne tout son relief au plat, et le barbu est secoué par une bonite séchée/fumée qui bouge dans l’assiette au contact de la chaleur! On l’appelle d’ailleurs « le poisson dansant » au Japon, tout un poème. Plat de haut vol qui donne envie de danser comme la bonite.

IMG_5333La hampe de Black Angus est la reine du plat, la cuisson est excellente! Panais et pommes de terre viennent habiller la hampe, et une croquette de moelle, un peu trop grasse pour nous, vient la déshabiller.

Les desserts / Aux Ephérites, on sent l’amour de la bonne chair des premières notes jusqu’aux dernières. Pour la valse finale, on a dansé avec l’exotique, le crémeux, le fondant. Jamais trop de sucre. Voilà des desserts qui méritent le coup de cuillère.

A Lille, on a de très bonnes tables, du genre très très bonnes comme Meert, le Bloempot, le Rouge Barre, le Court Debout, la Royale, le Clarance, mais Aux Ephérites vaut plus que le détour et fait son entrée dans nos tables du Nord préférées.

Aux Ephérites
17 rue Nicolas Leblanc à Lille / Métro République Beaux Arts
Entrée/Plat/Dessert pour environ 30€

Caviste Curieux
10 place Sébastopol à Lille
10€ la bouteille de super Bergerac Classik 2012

/ Marie /

3 commentaires sur “Aux Ephérites, à la pointe de la bistronomie lilloise

  1. Vivement le prochain week-end à Lilles, cet article me donne envie de réserver tout de suite. Et encore merci pour le ton magique des articles, passion et sincérité avec la pertinence d’une amateure éclairée . Merci Marie

  2. plus que délicieux et originaux les mets préparés
    plus que chaleureux et sympathique, Rodolphe le restaurateur, enthousiaste et passionné aussi
    plus que compétent, le souriant cuistot qui n’hésite pas à venir faire un petit tour en salle
    plus que raisonnable le prix en fonction de la qualité
    Tout cela ne peut que nous faire revenir aux Ephérites
    Merci ; à bientôt
    Britt D. Tourcoing

    1. C’est tellement bien dit! Merci pour votre commentaire, c’est adorable pour eux! On va aussi y retourner très bientôt!

Les commentaires sont fermés.