Balagan, on y va ou pas ?

Catégories Paris0 Commentaire

C’est la table qui a secoué Paris en juin dernier.
Quand deux des plus grands chefs israéliens – Assaf Granit et Uri Navon – & l’Experimental Group, ouvrent une table et un bar avec les saveurs et la folie de Tel-Aviv, ça fait du bruit.
Ce n’est pas juste une adresse de plus pour bien manger. Balagan, c’est la musique et la fête. Ça chante, ça parle fort, ça trinque. Il y a ici une énergie folle !

On s’assoit au comptoir (demandez Yafit la sympathique) ou alors on partage des grandes tablées. C’est un joyeux bordel, comme le nom du resto, et la soirée se termine forcément dans la fête !

Qu’est-ce qu’on prend ?

– Le kebab déstructuré, une folie furieuse ce mélange de bœuf et agneau cuit lentement avec des épices, pignons, pistaches, crème et trina ainsi que 5 sauces – yaourt, harissa, citron confit, pesto et tapenade. C’est hyper parfumé, la viande est fondante, ça rappelle le kebab mais ça l’emmène ailleurs. Mon incontournable !

– L’aubergine bien fumée, avec trina (crème de sésame) et fromage de brebis râpé minute

– Les pains – bagel au sésame, kubaneh comme une brioche et frenavon à l’ail – à tremper dans le labné et la trina.

– La crêpe avec effiloché de poulet et oignons caramélisés au sumac.

– Les cocktails de l’Experimental Cocktail Club, du high level comme toujours, comme ce Persifleur au Gin Plymouth, persil, fleur de sureau, concombre, cumin et piment d’espelette.

Pourquoi on n’y va pas ?

– Etonnant mais ce n’est pas casher, ça peut poser problème.

– L’addition peut vite monter car on a envie de tout prendre, il faut bien garder en tête qu’on est sur un restaurant assez haut-de-gamme et pas sur la cantine street food du coin, c’est parfait pour une occasion du coup.

– Le Balagan show avec les desserts qui volent est plein de good vibes et c’est comme le bouquet final, mais 25€ par personne, je trouve ça cher.

– On peut réserver et ça c’est cool (vade retro satana les adresses où l’on ne peut pas réserver) mais par contre il faut s’y prendre à l’avance car c’est toujours la table que tout le monde s’arrache à Paris, pensez à réserver plusieurs semaines à l’avance.

– Gros level de décibels, Balagan c’est la fête donc forcément ça gueule/ça crie/ça chante et parfois on ne s’entend plus. Du coup, c’est plutôt à faire entre potes, mais pas pour un premier rencart.

Pourquoi on y va ?

Pour l’ambiance survoltée, pour les saveurs d’ailleurs très maitrisées, pour ce kebab de génie, pour les cocktails qui assurent. Pour la chaleur, la bonne humeur et l’accueil tellement cool. Elle est unique cette table, c’est rare une telle effervescence. On y va pour avoir un avant-goût de Tel-Aviv, la nouvelle destination food par excellence, avec ses cuisines ouvertes et ses chefs créatifs. On y va pour le voyage Paris/Tel-Aviv le temps d’une soirée et parce qu’on ressort de là avec le smile et les joues qui ont bien ri et bien mangé.

On y va parce que Balagan c’est la joie.

Les prix ?
7-8€ les pains, 17­€ le kebab destructuré, 13€ l’aubergine, 25€ l’effiloché de poulet, 14€ les foies de volaille avec œuf et oignons, 8-12€ les desserts ou 25€ le Balagan Show et 13-15€ les cocktails.

Balagan, 9 rue d’Alger, Paris 2ème / Métro Tuileries
Réservation indispensable

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *