Homard sublimé au Cerisier

Avant même de faire connaissance avec Le Cerisier, table coiffée de deux toques et d’une étoile (depuis 2002), on s’est laissé emporter par le charme de la campagne alentour, des roseaux et tournesols qui dansent avec le vent, et de l’odeur des champs labourés.

IMG_3501_2Nichée à Laventie, à trente minutes de Lille, l’adresse est confidentielle, pas guindée pour un sou, et vaut la peine que l’on s’y arrête le temps d’une soirée, le temps de prendre le temps.

Le chef Eric Delerue est aux commandes: ex Laiterie et ex de Marc Meurin, actuel joyeux lurron de la bande du collectif Mange Lille et non pas moins que Trophée Gault et Millau d’Or Nord-Pas-de-Calais 2013. Le CV fait rêver et on avait hâte de goûter.

Ce soir là au Cerisier, on a croisé la route d’un menu autour du homard. Et le homard ne s’est pas fait prier. 7 escales pour apprécier le homard en raviole, en bisque, en tartare; pour voyager entre terre et marées. On s’est laissé embarquer par cette cuisine élégante et puissante, qui met en valeur les produits.

1/ Bisque glacée de homard, carpaccio de betteraves

IMG_3515

Le début du voyage est assaisonné avec une délicatesse et un savoir-faire de grand chef. Le mariage bisque glacée et betteraves confites/croquantes est intéressant & intelligent. On est séduit au premier coup d’oeil et à la première bouchée par cette virée entre terre et mer.

2/ Asperge laitue, caviar de homard et caviar impérial

IMG_3518

On est ici sur de la douceur: les asperges sont rondes et croquantes et le caviar n’est pas trop puissant. L’équilibre est trouvé.

3/ Tartare de homard, basilic, eau de coco

IMG_3520Le basilic avec le homard est une révélation! Cette version exotique, servie dans une noix de coco, fait vraiment voyager! Le nuage de lait de coco vient enrober ce homard des îles avec beaucoup de gourmandise.

 4/ Homard, Foie gras

On arrive au pic du menu avec cette bisque de homard, au fumet si puissant que l’on marque un temps d’arrêt après la première cuillère, on regarde son partenaire un instant, et on saisit que la magie opère. Que cette bisque restera dans les souvenirs envolés de cuisine, pendant des années. C’est tellement bon que l’on voudrait demander au chef d’aller plonger une louche dans la casserole encore sur le feu. La raviole et le fois gras sont excellents, mais la cuisine pourrait, à elle seule, se résumer à cette bisque: des émotions et encore des émotions.

 5/ Fleur de courgette farcie, homard, girolles

La fleur de courgette est délicatement farcie de homard, c’est fondant, doux et très bien assaisonné.

6/ Chou rave en risotto, homard, truffe d’été

IMG_3530

Un risotto sublime, qui allie la truffe, le homard et la bisque royale (qui nous a complètement emporté précédemment). C’est divinement crémeux, puissant en goût et plein d’audace avec le chou qui remplace le riz. Planant.

7/ Nage de homard, consommé petits-pois fleurs sauvages

IMG_3533La dernière escale est douce et aérienne avec le petit-pois enrobant le homard à merveille.

8/ Fraises des bois

IMG_3534Après d’aussi belles émotions avec ce homard, on avait presque peur de passer le cap du sucré. Mais les deux desserts de ce menu sont de grands desserts: visuellement superbes, très justement équilibrés, frais et légers. La fraise des bois, trop rarement mise en beauté dans les desserts (au profit de la fraise ou de la framboise), trouve ici toute sa place dans ce jardin d’été.

9/ Mon Cherry du cerisier

IMG_3537Le chocolat, la cerise. Le mariage final, frais et onctueux avec ce nuage de chocolat cachant des cerises confites à l’amaretto et rafraîchit par un sorbet à la cerise. Le gâteau en équilibre est régressivement bon, le tout est tellement bien réalisé. On est plus que conquis du voyage.

Cest enfin rare pour être souligné, mais les mignardises – chou cacahuète, dacquoise passion verveine, sablé citron vert manzana, et cerises – qui ferment la boucle de ce menu royale, sont à tomber. Jusqu’au bout, Le Cerisier prête attention au goût.

Cette table nous a livré de grandes émotions avec sa cuisine juste, élégante, qui fait ressentir l’amour du chef pour ses produits. On s’y sent bien, le service est chaleureux, les goûts sont prononcés, les mariages délicats et on y trouve une bisque qui vaut des milliers d’étoiles.

Merci Chef.

Le Cerisier
3 rue de la Gare à Laventie (62) – à 30 min de Lille
Menu Homard à 110€, et 3 autres menus disponibles à 37€, 65€ et 80€
Réservations au 03 21 27 60 59

~ Marie ~

2 commentaires sur “Homard sublimé au Cerisier

    1. Merci Julien, c’est trop gentil! J’ai franchement adoré le restaurant et le chef: une très belle surprise qui mérite d’attirer tous les lillois et les autres!

Les commentaires sont fermés.