Merci Alfred, le média pour les hommes bons vivants et branchés refermera bientôt son Garage, son tout premier lieu de vie, d’expérimentation et de création.

Un feu qui crépite, des compteurs d’histoires qui font rêver et de la viande du bout du monde qui grille lentement : c’était le programme de la soirée Flammes organisée avec CUTS, le sélectionneur parisien des meilleures barbaques, qui a même un magasin dans le 16ème ouvert 7j/7.

Amaury et Maximo nous ont parlé de leur amour pour l’Asado, la technique de grillade traditionnelle en Argentine, à cuisson lente. Là-bas, les vaches gambadent tranquillou et boulottent seulement de l’herbe, pas de maïs, pas de soja et pas non plus de saloperies, ce qui en fait une viande exceptionnelle.

A côté des Argentins et de leurs 62kg de viande, par an et par personne, on est forcément des petits joueurs en France avec nos 15kg, par an et par personne. Là bas, c’est viande tous les jours et à tous les repas et l’Asado du week-end est un vrai rituel : on se réunit en famille ou entre amis autour du feu et on refait le monde en attendant que la viande veuille bien cuire à point. Dans le même genre, on a le barbecue en France mais seulement de mai à août alors que l’Asado, c’est été comme hiver.

« Et quand est-ce qu’on sale la viande d’ailleurs Maximo ? » : « Si le morceau est gras (comme une côte de bœuf, onglet ou entrecôte), il faut saler pendant la cuisson car le sel va pénétrer dans la viande et lui donner du goût, et le sel qui n’aura pas fondu, va caraméliser et rendre la viande croustillante. Si c’est un morceau plus maigre (comme le filet, la bavette ou le rumsteck), il vaut mieux saler après car sinon ça risque d’assécher la viande. »
Merci Maximo.

Le Garage de Merci Alfred c’est encore jusqu’à samedi avec un gros vide-garage pour finir en beauté !

Mercredi 15 novembre à 19h : talk avec Benjamin Carle, le fou qui avait voulu vivre 100% made in France et qui raconte son nouveau challenge, fabriquer un sandwich en produisant tous les ingrédients (le mec a mis quand même 1 an).

Jeudi 16 : dej’ autour de la naturopathie, atelier photo avec Serge le photographe ou atelier mixologie avec Jean le barman.

Samedi 18 de 10h à 18h : gros vide-garage pour venir shopper des plantes, de la vaisselle, du mobilier, des vinyles et des fringues avec food, musique et drink Bacardi.

N’oublions pas que c’est dans les garages que sont nés quelques uns des plus grands succès, genre Disney, Microsoft, Google et Apple.

Le Garage de Merci Alfred

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *