Omakase comme « carte blanche » en japonais, c’est le défi que lance chaque mois l’appli Bim à un chef parisien. Le menu n’existe que le temps d’une soirée et s’envole ensuite en souvenirs.

4ème clap Omakase chez Carbón, la table tout feu tout flammes du chef suédois David Kjellstenius, ex-Saturne et Au Passage et du duo de l’Asado Club & de l’Empanaderia. La Suède se lie ici d’amitié avec la Côte d’Ivoire et l’Argentine. Joli mélange rassemblé autour des flammes.

Chez Carbon, ça fume, ça braise, ça grille.
C’est brut et cuisiné au feu. Le charbon est rougeoyant et le thermostat est déjà monté ici jusqu’à 500°c.

Les cocktails aussi sont chauds bouillants et se cachent au sous-sol de La Mina, le bar aux murs de charbon imaginé par Sebastian Gans et Thomas Girard, anciens de la Candeleria. Le Daiquiri a enfilé sa robe noire pour un mix hallucinant entre le rhum à l’ananas brûlé, la mélasse et le citron noir.

Pas étonnant que Bim, l’appli créée par Anne-Christelle Pérochon – l’entrepreneur gastronome-, qui déniche & book les tables les plus cool de Paris, ait choisi cette table qui étonne. Un menu all black, autour de l’image de la Terre Brûlée, débarque. Du black cocktail absolument dément au poulpe grillé, de l’empanada tout noir, aux carottes violettes, du ris de veau carbonisé à la crème glacée au foin avec glace fumée.
Intéressant d’être confrontée à cette couleur noire, plutôt rare en cuisine (sauf loupé), car on mange forcément d’abord avec les yeux et on est donc perturbé par cette couleur qui fait peur.

Déjà curieuse de voir où aura lieu le 5ème clap Omakase et qui sera le chef, car BIM aime surprendre !

BIM x Carbón

Marie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *