Pertinence, entre France et Japon

Quand la poésie du Japon rencontre la technique à la française.

Dans son cocon de bois, Pertinence marque le début de l’aventure de Ryunosuke Naito et Kwen Liew, couple à la ville et aux casseroles des plus talentueux, passé par Taillevent, l’hôtel Cheval Blanc, le Restaurant 1947 et le Meurice, cru Yannick Alléno puis Alain Ducasse. Chaque jour, 18 chanceux peuvent pénétrer dans cette bulle d’élégance et de raffinement où les assiettes sont d’une précision ultime.

DSC_0375

DSC_0364

DSC_0353 Lire la suite de « Pertinence, entre France et Japon »

Le teatime du Meurice, on y va ou pas ?

Sous le drapé doré rendant hommage à Salvador Dalí, se dresse chaque week-end le teatime du Meurice où se presse le tout Paris, curieux et gourmet.

Alain Ducasse est le maître des lieux, avec ses étoiles et l’admiration que le monde entier lui porte, mais côté sucré, c’est assurément Cédric Grolet la vedette. Élu meilleur chef pâtissier 2016 par Relais & Dessert et Prix du Pâtissier 2017 par Omnivore, ce surdoué du sucré, qui a toujours rêvé de cuisiner dans un palace, a notamment bâti son mythe autour de ses pâtisseries en trompe l’oeil. La noisette comme marque de fabrique, il créé au rythme des saisons, la pomme aneth venant chasser le citron noir, et la noisette s’éclipsant pour laisser place aux autres.

DSC_1263 Lire la suite de « Le teatime du Meurice, on y va ou pas ? »

En tête à tête avec Patrick Roger, l’artiste chocolatier.

A l’occasion des Nocturnes du Sablon à Bruxelles, qui illuminent chaque année la place du Sablon et animent le quartier avec ces chalets d’hiver, le seul chocolatier français de cette fameuse place des chocolatiers, nous a parlé de son histoire d’amour avec sa matière préférée. Patrick Roger n’est autre qu’un grand enfant rêveur mais surtout travailleur, passionné d’art et en fusion totale avec le chocolat.

Lire la suite de « En tête à tête avec Patrick Roger, l’artiste chocolatier. »

Le Bar à Momos et ses raviolis tibétains

En pleine recherche d’un spot à manger dans le 12ème arrondissement près de Nation, on a atterri au Bar à momos par le plus grand des hasards ! Le lieu ne paye pas de mine, la déco n’est pas forcément sexy, mais découverte et voyage assurés avec les momos, ces raviolis tibétains farcis à la viande et aux légumes, frits ou cuits à la vapeur. Ça change des gyozas et des dim sum, et c’est plein de saveurs !

Commencez par une soupe aux lentilles corail et un pain tibétain vapeur en tournicotis, et ensuite direction les momos, les incontournables de la maison !

Lire la suite de « Le Bar à Momos et ses raviolis tibétains »

Pas de saison pour manger des macarons

Ces derniers temps, La Maison du Chocolat ose.

Créations osées/salées de Nicolas Cloiseau mêlant le chocolat avec le cèpe ou l’oignon l’année dernière ou folle collaboration avec Petrossian pour révéler un chocolat au caviar et un chocolat à la vodka dès la rentrée : assise sur des bases solides, la maison choisi l’audace.

Pour l’été – qui se fait désirer – les boîtes de macarons de l’institution parisienne s’habillent de graphismes vifs et vivants, un peu comme les papiers peints qui s’invitent aux murs des derniers lieux branchés de la capitale. Une bonne dose de couleurs et on se croirait presque en juillet !

13595858_10208856578305824_1741609649_n

Lire la suite de « Pas de saison pour manger des macarons »