Étiquette : Les Halles

Amadaé

Derrière les assiettes d’Amadaé, bistrot du quartier Montorgueil, il y a une jolie histoire père & fille. Une passion pour le vin avec une affection toute particulière pour la Vallée du Rhône du côté du père et une envie de faire plaisir et de faire du bon du côté de la fille.

« Et si on ouvrait un resto ensemble, tu ferais la carte des vins et je m’occuperai du service ? »

C’est parti, et en salle et en cuisine, c’est girls only avec Laura, la fille qui sert et conseille et la chef japonaise Kayori Hirano, fraîchement débarquée de son poste de sous-chef de l’Hôtel Peninsula. On est ici en plein cœur de la cuisine française avec des touches nippones par-ci, par-là, qui emmène vers l’ailleurs.

(suite…)

3 plats à tester absolument chez Champeaux

Champeaux c’est la table à manger d’Alain Ducasse nichée sous la Canopée. Cette brasserie bien dans l’époque, au design industriel avec son tableau de gare déroulant l’offre du jour, réveille les Halles avec ses soufflés, ses cocktails et ses assiettes de bistrot bien balancées. Pompon sur le soufflé, les portes de Champeaux se referment tard dans la nuit, pour le plaisir des noctambules qui sortent d’une soirée ou d’une projection.

Aux manettes de la cuisine ? Kévin Kowal, imposant par sa taille mais doux comme un agneau, qui « propose une version réactualisée et plus légère de grands classiques. Moins de gras, de féculents, de sucre et beaucoup de légumes, de condiments et de sauces relevées ».

20132697_10212374042400228_730493333_o (suite…)

Odette

La petite dernière du clan Rostang s’appelle Odette, du nom de la grand-mère de la propriétaire de la Maison Albar Hotel Paris Céline qui accueille la nouvelle adresse de la famille au cœur des Halles. Entre bois et cuivre, du sol au plafond, on se dit que la famille Rostang sait toujours bien recevoir : les sourires et le service sont délicats comme dans un étoilé.

DSC_0181

DSC_0180 (suite…)

Quand le parisien va bruncher

Quand arrive le week-end, le parisien va boire des coups, se promène dans le Marais ou le long du canal, rattrape tout le sommeil de la semaine, va au marché, se pose en terrasse, mais il a aussi et surtout un rituel : le brunch ! La religion du parisien c’est ce moment de maxi détente et de maxi orgie food où il raconte ses folies de la veille, ses amours et ses emmerdes autour d’œufs Bénédicte supplément saumon fumé et de maxi pancakes au sirop d’érable.

Voilà 4 brunchs parisiens qui valent le détour :

Les Niçois : le brunch du Sud

Baby-foot et terrain de pétanque au sous-sol, pissaladière, panisses (les frites from Provence), sardines grillées dans les assiettes et bouteilles de rosé sur le comptoir : ça sent le Sud par ici ! La déco est canon, entre fleurs et récup, et du coup, le parisien a l’impression d’atterrir dans une maison de vacances avec le soleil et les copains qui vont avec. C’est très bien cuisiné, du salé au sucré, et ça change carrément de tous les brunchs qu’on connaît. Super adresse !

(suite…)