Posts Tagged ‘Restaurant’

Pertinence, entre France et Japon

Quand la poésie du Japon rencontre la technique à la française.

Dans son cocon de bois, Pertinence marque le début de l’aventure de Ryunosuke Naito et Kwen Liew, couple à la ville et aux casseroles des plus talentueux, passé par Taillevent, l’hôtel Cheval Blanc, le Restaurant 1947 et le Meurice, cru Yannick Alléno puis Alain Ducasse. Chaque jour, 18 chanceux peuvent pénétrer dans cette bulle d’élégance et de raffinement où les assiettes sont d’une précision ultime.

DSC_0375

DSC_0364

DSC_0353 (suite…)

ERH, rendez-vous en terre nippone

Non, le saké n’est pas le digeo à boire cul sec en fin de repas dans les restos chinois. Le saké c’est tout un art, à déguster comme un vin, aux notes subtiles de fruits ou de pain grillé, ne dépassant pas les 17° (comptez 40° pour le whisky) et il s’agit d’un alcool de riz (alors que ce sont des céréales – blé, maïs, avoine, seigle ou malt – pour le whisky).

DSC_0326 (suite…)

Odette

La petite dernière du clan Rostang s’appelle Odette, du nom de la grand-mère de la propriétaire de la Maison Albar Hotel Paris Céline qui accueille la nouvelle adresse de la famille au cœur des Halles. Entre bois et cuivre, du sol au plafond, on se dit que la famille Rostang sait toujours bien recevoir : les sourires et le service sont délicats comme dans un étoilé.

DSC_0181

DSC_0180 (suite…)

Pas de Savoy sans brioche

Le plat mythique du chef 3 étoiles ? La soupe d’artichaut à la truffe noire, brioche feuilletée aux champignons et truffes. Voilà qui annonce la couleur d’une longue et intense histoire d’amour entretenue avec la brioche !

DSC_0063 (suite…)

Le Rech, entre filets & marées

Le Rech, restaurant de poissons d’Alain Ducasse, dépoussière les filets de la cuisine de la mer traditionnelle.

Ici, on voyage. Et le pirate qui fait voyager est le chef Anthony Denon, arrivé au Rech depuis quelques mois, et d’abord passé par le Plaza Athénée et le Meurice époque Christophe Saintagne.

L’hyper créatif honore les incontournables classiques de la maison comme l’Aile de raie à la grenobloise ou la Sole de ligne épaisse au beurre demi-sel, mais s’amuse aussi à emmener le goûteur aventurier vers des contrées qu’il ne connaît pas encore. Le cœur de saumon en croûte de céréales s’acoquine avec la betterave et la bonite avec les agrumes, plus étonnant encore, le chinchard s’habille avec la cacahuète et les piquillos.

DSC_1427

DSC_1428

DSC_1434 (suite…)

1 2 3 4