Zoé à Beyrouth

Catégories Paris0 Commentaire
« Après mes expériences diverses et variées, j’avais envie de créer ma propre maison et c’était évident que ce serait autour du Liban, c’est la cuisine qui me tient le plus à cœur. »

Zoé n’est pas née à Beyrouth mais son cœur y est.
C’est une fille qui en veut et qui aime recevoir, elle a ça dans le sang, ça se sent. Sa mère est libanaise et Zoé a ramené de là-bas un tas de souvenirs de cuisine, marquée par les grandes tablées de famille.

« J’allais surtout au Liban pour voir ma grand-mère et à chaque fois, on finissait autour d’une table de dix minimum avec les frères et les cousins. C’est tellement festif ! Tu connais le principe des mezzes libanais ? Le principe c’est que ça ne s’arrête jamais ! Culturellement, c’est normal qu’il y ait des restes car il y a toujours trop. Les repas libanais durent des heures, tu manges toute la journée ! On est tous content de se retrouver, on se raconte des histoires et il n’y pas une table pour les enfants et une autre pour les adultes, on est tous mélangés. »

Elle a ramené la chaleur du Liban jusqu’à l’Etoile en créant Zoé à Beyrouth, une épicerie-traiteur aux goûts d’ailleurs où l’on vient faire le plein et où l’on reste pour boire un sirop de rose ou attraper un sandwich poulet-houmous. Zoé voulait faire connaître son Liban et aller plus loin que le fameux trio houmous-falafel-shawarma que l’on connaît déjà.

« Le vin libanais n’est pas connu mais il est excellent ! » balance-t-elle toute joyeuse.
Ici, il y a bien sûr les incontournables falafels mais c’est si bon aussi de s’aventurer vers les feuilletés au fromage et ceux aux épinards ou alors vers les fameux kebbé boulette.
Le baba ganousch, c’est le vrai nom du caviar d’aubergine et il est ici tellement parfumé, c’est un bonheur.

Sur les étagères, on peut piocher dans les pots de pistaches décortiquées ou de pignons de pin, dans les pots de tahina (la crème de sésame qui assaisonne absolument tout dans la cuisine orientale), la mélasse de grenade, le zaatar (un mélange d’herbes et épices aromatiques) ou alors l’eau de fleur d’oranger ou l’eau de rose selon les préférences.

Avec Zoé, on est à Paris et à Beyrouth en même temps, comme à la maison, comme là-bas.

Zoé à Beyrouth
42 rue des Acacias, Paris 17ème / Métro Charles de Gaulle Etoile
Ouvert du lundi au vendredi de 11h-15h à 16h30-20h

Marie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *