Le teatime du George V, on y va ou pas ?

Même pas encore la trentaine que Maxime Frédéric est déjà reconnu comme un prodige.
Formé six ans au Meurice auprès de Camille Lesecq puis de celui que l’on ne présente plus, Cédric Grolet, c’est lui qui s’occupe maintenant des créations sucrées du teatime et des trois restaurants étoilés du George V : l’Orangerie (1 étoile), Le George (1 étoile) et Le Cinq, la table trois étoiles de Christian Le Squer.
Mais l’élève Maxime n’a pas à rougir devant le maître Grolet. Son teatime est bluffant.
Il est d’une gourmandise et d’une précision extrême, du salé au sucré, du cookie au baba.

Lire la suite de « Le teatime du George V, on y va ou pas ? »