noma au Japon

« 6 semaines pour (ré)inventer le meilleur restaurant du monde ». Ça annonce la couleur.

René Redzepi est le chef le plus énigmatique du siècle, à la tête du noma à Copenhague depuis 2003, élu 4 fois meilleur restaurant du monde et dont la cuisine fait fantasmer la planète.

En janvier 2015, il se lance le pari fou d’emmener sa brigade à Tokyo (cuisiniers, serveurs, femmes et enfants : 70 au total) pour créer en 6 petites semaines un restaurant et un menu éphémère de 14 plats en harmonie avec la culture japonaise. Les caméras de Maurice Dekkers suivent ses aventures et nous embarque dans un tourbillon de création et de remise en question de chaque instant. Si c’est bon, ce n’est pas suffisant, ça doit être exceptionnel. On découvre le chef et son équipe unis et solidaires, prêts à donner toutes leurs tripes pour la cuisine, si exigeante et cruelle.

Surmonter l’échec est leur quotidien, essayer, recommencer, goûter, rater puis réussir. On vit avec eux l’excitation du challenge, puis l’adrénaline et les doutes des préparatifs jusqu’au premier service.

Un film humain et vibrant.

Dans les salles depuis le 26 avril.

https://www.youtube.com/watch?v=LUKk6vM6Y14

Marie

Fulgurances, table éphémère

Fulgurances : n.f. caractère de ce qui est fulgurant, qui brille d’une lueur très vive, qui frappe par son éclat, qui est vif et soudain mais de courte durée.

Le Larousse tape dans le mile, Fulgurances est l’une des tables les plus pointues de Paris, toujours vive, toujours surprenante, toujours éphémère. Ici, les chefs échangent leurs tabliers plusieurs fois par an, tous les six mois ou moins selon les envies, et s’approprient les lieux le temps d’une aventure, d’un nouveau challenge ou le temps d’une résidence avant d’ouvrir leur propre maison.

DSC_1228 Lire la suite de « Fulgurances, table éphémère »