The Beast, la planque carnivore

The Beast, c’est un comptoir où la viande est fumée avec amour pendant des heures dans un fumoir géant ramené des Etats-Unis. Ça a le goût de l’Amérique ! Et on se projette des images de cow-boys, de Harley, de whisky, tout en étant à Paris.

12277101_10207155612502742_1943533238_n

12270094_10207155612342738_368593005_n

12248877_10207155634423290_314791225_n

Après avoir tout appris avec un maître fumeur au Texas, Thomas Abramowicz ramène sa bête (ce fameux fumoir) jusqu’à chez nous ! Les Amerloques rappliquent, et les Parisiens aussi! Vegan et végétariens s’abstenir, forcément, parce qu’ici la viande est reine ! Elle est bichonnée, fondante, grillée, caramélisée !

The Beast, c’était notre grand coup de coeur de Street Food Temple. Belle découverte avec le pulled Pork (porc effiloché) et extase complet avec le brisket, cette poitrine de boeuf Black Angus fumée pendant vingt heures. BON à s’en lécher les doigts ! Du coup, on s’était dit qu’on irait se lécher les doigts à nouveau dans leur repère de viandards à République.

12283346_10207155671784224_153855943_nNous voilà comme promis ! Plateaux en métal, pickles qui réveillent, sauce barbecue maison qui secoue, coleslaw bien croquant et beans remarquables (un peu moins fan de la salade de pommes de terre et des macaronis & cheese). C’est vendredi, on se lâche, on prend tout ce qui reste à cette heure-ci: des ribs fermiers, le fameux brisket, la saucisse grassouillette, et la côte de boeuf Black Angus (qu’ils appellent le Beef Rib XXL si vous la cherchez). Voilà la deuxième claque après le brisket ! Cette côte de boeuf, confite et fondante, c’est quelque chose !

12270190_10207155671904227_698769669_n

12233068_10207155633783274_1810103783_nThe Beast, c’est là où on était vendredi dernier, ce foutu vendredi 13 où Paris a tremblé, et nous avec. Un peu difficile d’écrire cet article du coup, parce qu’on a eu (très) peur ce soir là, mais on est tellement amoureux de leurs viandes et de l’équipe, qu’on a repris la plume.

Les vendredis, on est où d’habitude? Et bien, on est au Petit Cambodge parce que leurs bobun sont les meilleurs et que c’est notre cantine. 21h30, ce (fucking) vendredi 13, on se donne rendez-vous à deux voitures chez The Beast à République, pour changer. Le changement a parfois du bon, bordel de dieu. (On est grossiers désolé, c’est pas dans nos habitudes, mais il y a de quoi.) On se régale, on rigole, on goûte du bourbon au goût de sirop d’érable, on mange des ribs avec les doigts et on retrouve le fumée des briskets qui nous avait fait succomber. Ça sent bon la vie, les amis, le vendredi ! Et puis… on apprend que ça pète partout dans Paris, au Stade de France, au Petit Cambodge, tout près de République. L’horreur. Le staff réagit avec un calme remarquable, cet article c’est aussi pour leur tirer notre grand chapeau. Ils ferment le restaurant, éteignent les lumières et nous regroupent tous au fond de la salle. On attend et on voit des gens courir dans la rue, on ouvre même la porte à des passants qui veulent se mettre à l’abri. « On a entendu des tirs pas loin » nous disent-ils. Super… On attend encore, on suit les news pour savoir quoi faire, l’équipe nous rassure et nous offre le bourbon. Puis ils nous donnent le top départ : « ceux qui veulent partir pour rentrer chez eux, allez-y », on récupère les voitures garées juste devant et on s’engouffre dans un Paris paniqué et plein de sirènes, avec juste l’envie de rentrer à la maison.

On va juste vous parler du titre de l’article – la planque carnivore – est-ce que vous nous croirez si on vous dit qu’on avait trouvé le titre quelques jours avant ce vendredi noir ? On s’était dit que ça sonnait bien, et puis maintenant, on se dit que ça sonne bizarre. Parce que pour être une planque, s’en était bien une. On a décidé de garde ce titre, parce que c’était l’idée d’origine.

« On est désolé… on espère que vous reviendrez quand même » : voilà les mots du staff absolument adorable ! Bien sûr qu’on reviendra manger votre viande avec les doigts ! Merci pour votre calme, votre gentillesse. Vous avez assuré.

12272775_10207155613102757_191055949_n

12248877_10207155634423290_314791225_n

Vous n’avez jamais mangé de viande comme celle de chez The Beast, allez-y, c’est du génie.

The Beast
27 rue Meslay / Métro République
Environ 10€ les portions de viande, sauf la côte de boeuf Black Angus à 24€ / Accompagnements 4€ / Il y a aussi des formules pour combiner les viandes

/ Marie /