Où boulotter à Pigalle ?

Il est coquin et mystérieux ce quartier ! Pigalle, c’est le Moulin Rouge des touristes mais c’est aussi le repère des fans de cocktails, là où l’on peut manger dans la meilleure pizzeria du monde hors d’Italie ou vibrer dans une soirée comme à Tel-Aviv : voilà 7 spots pour boulotter un cookie, une pizza ou un baba à Pigalle.

Pour un cookie ou une babka : Mamiche

Ça bosse tôt et ça bosse dur dans cette boulangerie de quartier où Cécile et Victoria ont imposé leur bonne humeur et leur style girls & miches power  : il faut foncer sur la babka encore chaude, les miches rustiques et le cookie chocolat & fleur de sel.
Et cerise sur la miche, une deuxième boulangerie Mamiche ouvre cet été au 32 rue du Château d’Eau près de République.
Mamiche / 45 Rue Condorcet, 75009 Paris.

Lire la suite de « Où boulotter à Pigalle ? »

Mr.T, street gastronomie

Midi pétantes, assise au bar de Mr.T dans le Marais, aux premières loges pour voir le fameux Mr.T et son équipe travailler.
On pourrait hésiter entre nom de rappeur et nom d’espion, mais c’est juste le surnom du chef japonais Tsuyoshi Miyakazi : son portrait est d’ailleurs taillé dans le béton du mur par Vassilis Karatzas, une pointure du street art, et ça fait son effet.

On ne vient pas seulement ici pour manger mais aussi pour vivre l’instant. On vient se laisser happer par la beauté des lames aiguisées et des gestes, précis et énergiques. Coup de chalumeau par ici, siphon par là, ça créé des plats vivants, saisis, grillés et dressés à la minute.

Lire la suite de « Mr.T, street gastronomie »

#1 Chinese Vibes : Le Bourgeon

Le Bourgeon c’est un petit bout de Chine authentique à Paris dans le 9ème arrondissement : on vient ici pour découvrir la cuisine de la région du Yunnan dans le Sud-Ouest de la Chine, une cuisine variée car c’est la province qui rassemble le plus de cultures ethniques différentes.

Les plats du Yunnan sont souvent épicés et à base de champignons : 850 espèces de champignons comestibles viennent de cette région.

Lire la suite de « #1 Chinese Vibes : Le Bourgeon »

Virée à Bordeaux à La Grande Maison de Bernard Magrez et Pierre Gagnaire

Quelle folle idée de faire l’aller-retour Paris-Bordeaux dans la journée pour aller s’asseoir à la table 2 étoiles de Pierre Gagnaire dans La Grande Maison de Bernard Magrez !
A seulement 2h de Paris, c’est fou mais c’est faisable.

Attendez-vous ici à un mélange des genres et des arts.

De l’art, il y en a aux murs avec les plus grandes pointures du street art comme Banksy ou Shepard Fairey que l’on n’aurait pas imaginé croiser dans un étoilé et c’est ça qui est intriguant, la surprise est réussie. De l’art, il y en a aussi dans les verres : la carte des vins est unique au monde et regroupe tous les Crus Classés de Bordeaux, dont Bernard Magrez est propriétaire, comme le Château Pape Clément, l’un des plus anciens Grands Crus de Bordeaux. Et il faut aussi s’attarder sur l’art de la table, avec ces assiettes peintes comme des tableaux. Lire la suite de « Virée à Bordeaux à La Grande Maison de Bernard Magrez et Pierre Gagnaire »

Brasserie Bellanger by Victor et Charly : cuisine au beurre, cuisine du coeur !

Après un restaurant éphémère à Belleville et un stand raclette de compet’ au Food Market, Victor et Charly, le duo de bons vivants, ouvre sa caverne aux bons produits !
La Brasserie Bellanger, c’est une brasserie parisienne mais version moderne avec la crème de la crème des produits, à petits prix comme l’œuf bio mayo à 1€ ou des plats à 13€.

Lire la suite de « Brasserie Bellanger by Victor et Charly : cuisine au beurre, cuisine du coeur ! »

Recette / Les premières asperges

De la ferme à l’assiette !

Grâce à Tauziet&Co, on se fait livrer la crème de la crème des produits en direct des producteurs et éleveurs de la région Nouvelle-Aquitaine comme les cannelés de Cyril San Nicolas, Maître Artisan Pâtissier Chocolatier à Bordeaux ou le chorizo de la Ferme des Vallons dans les Landes, une ferme d’agriculteurs passionnés et attachés à leur terroir depuis des générations.

Lire la suite de « Recette / Les premières asperges »