BOCO : petits bocaux, grands chefs

Mettre la cuisine de chefs étoilés en bocal, voilà le concept des deux frères Ferniot, gourmets et partisans de la bonne bouffe. De l’entrée au dessert, 5 chefs, tous étoilés, et 4 pâtissiers grands crus, ont crée des recettes qui tiennent dans des bocaux. Voilà la bonne idée pour un lunch qui sort de l’ordinaire !

DSC_0404

 

Pause déjeuner, on part donc tester ce concept de bistrot gastronomique. On aime vraiment l’idée de pouvoir goûter les préparations de grands chefs à des prix bien éloignés des étoiles !

 

Le plus dur, c’est de choisir. Vous verrez, froid ou chaud, le choix des bocaux est impressionnant.

On commence par de la fraîcheur avec le bocal de rillettes de truite et lentilles vertes du chef Régis Marcon, trois étoiles au compteur. Ce chef est un enfant de la nature et c’est tout naturellement qu’il met les produits de sa région du Massif Central à l’honneur, tels les châtaignes ou les fameuses lentilles vertes du Puy. L’assaisonnement est superbe sur cette entrée et le duo truite/lentille est beau à voir.

12179684_10207033308245212_713707886_n

Vient ensuite le bocal de risotto de coquillettes aux cèpes d’ Emmanuel Renaut. Vous imaginez bien qu’on n’a pas choisi au hasard, on rêve d’aller goûter la cuisine de ce chef des montagnes au Flocons de Sel à Megève. Le nom de son restaurant est déjà plein de poésie, et on a entendu dire que sa patte est pleine d’audace. Audace et poésie, tout ce qu’on aime dans la cuisine.

Pouvoir toucher du bout de la fourchette l’une de ses recettes, ça met presque les frissons. Cèpes et assaisonnement délicieux, mais moins fan de la cuisson des pâtes qui n’est pas al dente (du au fait que c’est un risotto mijoté). On penche donc plus pour le « vrai » risotto avec du riz, qu’avec des pâtes. Mais vivement qu’on en voit plus dans son restaurant de Haute-Savoie.

Hésitation forcément quand on découvre les bocaux desserts de Christophe Michalak, Philippe Conticini, ou Frédéric Bau (le roi du chocolat), mais on a envie de fraîcheur et de fruité, et c’est avec Philippe Urraca qu’on trouve notre bonheur. Chou citron vert-gingembre et compote mangue-passion, un délice d’acidité et de sucre, juste bien comme il faut.

12179304_10207033308005206_1486766727_nVraiment séduite par le concept de mettre les grands chefs en bocaux ! On s’en sort pour une moyenne de 20€ pour 3 bocaux bien copieux avec entrée/plat/dessert, ce qui est bien loin des additions des grands restaurants. Et pour ce prix là, on peut même se faire livrer au bureau ou à la maison.

BOCO Mathurins
39 rue des Mathurins, Paris 8ème / Métro Havre-Caumartin
Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 22h et le samedi de 11h à 22h
6 adresses au total à Paris: Bercy Village/ La Défense/ Mathurins/ Opéra/ Orly/ Saint-Lazare

Marie