Wine Calling : une histoire de vin et d’hommes

« Le vin c’est magique, on a des raisins et quelques mois plus tard, on peut se prendre une cuite ! »

Wine Calling est un film sur le vin nature, mais surtout sur les hommes derrière !
Et ces hommes-là ne sont pas des vignerons comme les autres, ce sont des joyeux rebelles, des résistants et des créatifs, qui n’ont pas peur d’oser.
Sur une bande son rock’n’roll, on en découvre un peu plus sur ces hommes et ces femmes qui ont choisi de faire autrement, sans pesticides, sans engrais, sans désherbants, sans ou avec très peu de sulfites et avec des levures indigènes (issues du milieu naturel) et des vendanges manuelles.
Leurs valeurs ? Terroir, authenticité, solidarité !

Lire la suite de « Wine Calling : une histoire de vin et d’hommes »

La Quête d’Alain Ducasse

Règne autour d’Alain Ducasse, un mystère, encore jamais élucidé. Qui est cet homme et quelle est sa quête ?
De la magie de Versailles à l’exotisme de Tokyo, on découvre un homme obsédé par les goûts et surtout ceux qu’il ne connaît pas encore.

 

« Chercher et goûter des produits partout dans le monde, c’est mon obsession. »

 

Son seul but ? Laisser un souvenir. Ses clés pour réussir ? Etre curieux, ne pas avoir peur, entreprendre et toujours essayer.
Le film fait la lumière sur un homme aux mille facettes : le chef étoilé pour qui chaque détail compte et toujours à la recherche de l’excellence, le père qui apprend aux plus démunis ou encore l’enfant infatigable qui veut goûter à tout. On a l’impression de mieux comprendre cet homme qui veut faire différent en créant des aspérités. Le voyage invite à mieux saisir son envie insatiable de laisser une trace, ici ou là, à Paris ou autour du monde.
Laisser une trace c’est rendre son œuvre éternelle.
Les images sont parfois drôles, parfois émouvantes et toujours percutantes.
Grand chef, grand film.

 

« On est des marchands de souvenirs. »

 

La Quête d’Alain Ducasse. Un film de Gilles de Maistre.
Sortie au cinéma le 11 octobre.

Marie

Mais où sont les femmes chefs ?

La chanson de Juvet résonne comme une évidence quand on visionne « A la recherche des femmes chefs », le documentaire engagé qui questionne.

Une femme sommelière ça interpelle, une femme chef aussi, mais pourquoi donc encore ce sexisme assumé ? Les femmes ont pourtant bien deux bras et un cerveau comme les hommes. Il y a eu la Mère Brazier (1ère femme chef à obtenir 3 étoiles Michelin, Maïté (et sa fameuse anguille), il y a aujourd’hui Mercotte et ses gâteaux, Adeline Grattard et son étoile chez Yamt’cha ou encore la Reine Pic à Valence, mais on voit finalement peu les femmes chefs, voir jamais.

Crédit photo : La Ferme Productions Lire la suite de « Mais où sont les femmes chefs ? »

noma au Japon

« 6 semaines pour (ré)inventer le meilleur restaurant du monde ». Ça annonce la couleur.

René Redzepi est le chef le plus énigmatique du siècle, à la tête du noma à Copenhague depuis 2003, élu 4 fois meilleur restaurant du monde et dont la cuisine fait fantasmer la planète.

En janvier 2015, il se lance le pari fou d’emmener sa brigade à Tokyo (cuisiniers, serveurs, femmes et enfants : 70 au total) pour créer en 6 petites semaines un restaurant et un menu éphémère de 14 plats en harmonie avec la culture japonaise. Les caméras de Maurice Dekkers suivent ses aventures et nous embarque dans un tourbillon de création et de remise en question de chaque instant. Si c’est bon, ce n’est pas suffisant, ça doit être exceptionnel. On découvre le chef et son équipe unis et solidaires, prêts à donner toutes leurs tripes pour la cuisine, si exigeante et cruelle.

Surmonter l’échec est leur quotidien, essayer, recommencer, goûter, rater puis réussir. On vit avec eux l’excitation du challenge, puis l’adrénaline et les doutes des préparatifs jusqu’au premier service.

Un film humain et vibrant.

Dans les salles depuis le 26 avril.

https://www.youtube.com/watch?v=LUKk6vM6Y14

Marie