Le petit-déjeuner haut perché du Terrass’’ Hôtel

Plus de 100 ans que le Terrass’’ Hôtel veille sur Montmartre, ce quartier bouillonnant au charme d’antan et d’aujourd’hui. Les livres et les couleurs vives accueillent le parisien qui a besoin d’évasion ou l’étranger qui rêve de devenir parisien.

Direction le 7ème étage pour prendre le petit-déjeuner le plus perché de Paris ! Les suspensions cuivrées volent au dessus des têtes pour surprendre et suspendre justement le temps, le temps d’un matin.

Lire la suite de « Le petit-déjeuner haut perché du Terrass’’ Hôtel »

Les Caves du Parc : histoire de femme et de vins

Christelle Taret a le vin dans le sang. Un petit tour par la banque et c’est la révélation des accords mets-vins dans sa nouvelle vie de sommelière aux côtés du chef Alain Senderens, chef du Lucas Carton, triplement étoilé.

Femme sommelière dans un monde de mâles ? Même pas peur.
Elle fait ensuite ses armes au restaurant Laurent avec le Meilleur Sommelier de France Philippe Bourguignon, puis c’est ensuite au Gaya, le restaurant de poissons étoilé de Pierre Gagnaire que son nez et son palais s’affinent.

Lire la suite de « Les Caves du Parc : histoire de femme et de vins »

Brussels Beer Project, le temple de la pression

 

Y’a de la bière dans l’air !

Le Brussels Beer Project a débarqué rue de Bruxelles à Paris avec ses 20 tireuses à bières pression, prêtes à dégainer leurs craft beer, des bières artisanales et expérimentales.
Il y a à la fois des bières belges artisanales et originales brassées par BBP et une sélection de bières invitées from UK, Italy ou Germany.

Lire la suite de « Brussels Beer Project, le temple de la pression »

Bonhomie

Chez Bonhomie, Chris Smith cuisine la Méditerranée. Ses assiettes sont le soleil incarné et incarnent justement le souvenir des grandes tablées partagées. Elles sentent les épices, l’huile d’olive, le thym, le citron, le miel et les vacances.
Le chef est heureux d’être là et ose même un couscous revisité – il fallait oser – à la feta & tapenade ou sa version du labneh parfumé au raz el hanout.

Lire la suite de « Bonhomie »

Au P’tit Cahoua, l’oasis marocaine

« L’accueil marocain, c’est pas du pipot ».

Thierry est vraiment heureux d’accueillir dans son oasis marocain et le sourire n’est pas forcé : les marocains ont l’art de recevoir et il veut offrir la même chaleur ici à Paris.
Au P’tit Cahoua, on retrouve le charme et les saveurs de là-bas : couscous, briouates, pastilla à la caille ou méchoui d’épaule d’agneau sont cuisinés dans la plus pure tradition.
Il y a aussi les tajines déclinés à l’agneau, au keftas de bœuf, au canard, aux cailles, au poulet fermier ou aux poissons.

Lire la suite de « Au P’tit Cahoua, l’oasis marocaine »

3 Ramen parisiens comme à Tokyo

Pas de Japon sans ramen, c’est vraiment le plat emblématique du pays depuis plus d’un siècle ! Ça fume, ça bouillonne, ça réchauffe.
La base c’est un grand bol, du bouillon, des nouilles de sarrasin et un assaisonnement – sauce soja, miso, ail, sésame, etc – puis ensuite en bonus, c’est viande, œuf mollet mariné, légumes, tempura ou algue.

Au Japon, il y a même un mot pour désigner le bruit que l’on fait quand on mange des ramen : c’est le zuzutto. Une sorte de slurp à la française sauf que là, si on fait beaucoup de bruit en aspirant ses nouilles, c’est que c’est la franche régalade. Au contraire, si on ne fait pas de bruit en croyant rester poli, c’est que ce n’est pas bon du tout. Le zuzutto sert aussi à ne pas se brûler : le bouillon étant servi très chaud, si on aspire bruyamment les nouilles, ça laisse aussi passer de l’air qui évite la bouche en feu.

Voilà trois ramen parisiens à tester et à « zuzutter » !

Lire la suite de « 3 Ramen parisiens comme à Tokyo »