Alain Passard. Un cuisinier au musée.

On connaît Alain Passard, le cuisinier, mais l’animal entretient aussi une relation passionnée avec l’Art, qu’il créé lui-même et qui l’inspire depuis toujours.
Que vient faire le cuisinier au musée ? Il vient sûrement nous montrer que « la cuisine est un art et le cuisinier un artiste ».

AP-25371,medium_large.1458403430 (suite…)

Fric-Frac, les croques du canal

Ça croque et ça croustille dans cette cabane du Canal !

Ici, le croque-monsieur fait sa star en version canaille revisitée : les codes du croque sont dépoussiérés avec des recettes bien dans l’époque. Que du bon à croquer : pain du MOF Frédérique Lalos aux 5 céréales/noir/ou levain de sarrasin, viandes françaises, emmental grand cru, béchamel Mornay, marinades maison et roll royce du jambon « Prince de Paris ».

Virage à droite vers l’Asie avec Le Shaolin et sa compotée de gambas/shiitake/citronnelle/ gingembre et basilic thaï, virage à gauche vers le Mexique avec L’Aztèque et son poulet mariné/fromage fumé/poivrons grillés/coriandre et avocat pimenté, ou alors virage au Nord avec Le Viking au pain noir/saumon Gravlax/Granny Smith/radis noir/oignon rouge et aneth.

Et rien ne se perd, tout se transforme : le pain des croques devient du pain perdu pour le dessert ! Cuillère sur le qui-vive pour tester ce sacré pain perdu aux pommes caramélisées avant de partir se perdre le long du canal.

IMG_8882 (suite…)

Foodchéri et la cuisine iranienne de chez Mazeh

Ce qu’on aime chez Foodchéri, ce sont les oeufs brouillés tellement bien brouillés, les brunchs livrés au saut du lit, la salade crue de chou-fleur et brocolis, le cookie de bienvenue et quand ça fait voyager en Thaïlande avec un pad thaï ou en Argentine avec un boeuf chimichurri. Foodchéri a encore frappé et va bientôt emporter le coeur et la fourchette des Parisiens jusqu’en Iran.

(suite…)

Le teatime du Meurice, on y va ou pas ?

Sous le drapé doré rendant hommage à Salvador Dalí, se dresse chaque week-end le teatime du Meurice où se presse le tout Paris, curieux et gourmet.

Alain Ducasse est le maître des lieux, avec ses étoiles et l’admiration que le monde entier lui porte, mais côté sucré, c’est assurément Cédric Grolet la vedette. Élu meilleur chef pâtissier 2016 par Relais & Dessert et Prix du Pâtissier 2017 par Omnivore, ce surdoué du sucré, qui a toujours rêvé de cuisiner dans un palace, a notamment bâti son mythe autour de ses pâtisseries en trompe l’oeil. La noisette comme marque de fabrique, il créé au rythme des saisons, la pomme aneth venant chasser le citron noir, et la noisette s’éclipsant pour laisser place aux autres.

DSC_1263 (suite…)

Fulgurances, table éphémère

Fulgurances : n.f. caractère de ce qui est fulgurant, qui brille d’une lueur très vive, qui frappe par son éclat, qui est vif et soudain mais de courte durée.

Le Larousse tape dans le mile, Fulgurances est l’une des tables les plus pointues de Paris, toujours vive, toujours surprenante, toujours éphémère. Ici, les chefs échangent leurs tabliers plusieurs fois par an, tous les six mois ou moins selon les envies, et s’approprient les lieux le temps d’une aventure, d’un nouveau challenge ou le temps d’une résidence avant d’ouvrir leur propre maison.

DSC_1228 (suite…)

1 2 3 46