Mr.T, street gastronomie

Midi pétantes, assise au bar de Mr.T dans le Marais, aux premières loges pour voir le fameux Mr.T et son équipe travailler.
On pourrait hésiter entre nom de rappeur et nom d’espion, mais c’est juste le surnom du chef japonais Tsuyoshi Miyakazi : son portrait est d’ailleurs taillé dans le béton du mur par Vassilis Karatzas, une pointure du street art, et ça fait son effet.

On ne vient pas seulement ici pour manger mais aussi pour vivre l’instant. On vient se laisser happer par la beauté des lames aiguisées et des gestes, précis et énergiques. Coup de chalumeau par ici, siphon par là, ça créé des plats vivants, saisis, grillés et dressés à la minute.

Lire la suite de « Mr.T, street gastronomie »

Où boulotter à Opéra ?

Les boutiques à Opéra, ça il y en a ! Mais le shopping, ça creuse et voilà 5 adresses pour ne pas manger n’importe quoi à Opéra.

Sanukiya

La file d’attente est (toujours) au rendez-vous et on est assis collé-serré mais quand c’est bon, on oublie vite les petits défauts. Et puis, que des japonais dans la salle, c’est bon signe niveau authenticité.
Chez Sanukiya, commencez par vous enfiler un giga tempura de crevette et un kushi katsu (brochette de porc pané) avant d’attaquer le Kamo Udon au magret de canard avec des grosses nouilles de blé et un bouillon divin. Ça réchauffe et c’est bon de chez bon !

Lire la suite de « Où boulotter à Opéra ? »

3 Ramen parisiens comme à Tokyo

Pas de Japon sans ramen, c’est vraiment le plat emblématique du pays depuis plus d’un siècle ! Ça fume, ça bouillonne, ça réchauffe.
La base c’est un grand bol, du bouillon, des nouilles de sarrasin et un assaisonnement – sauce soja, miso, ail, sésame, etc – puis ensuite en bonus, c’est viande, œuf mollet mariné, légumes, tempura ou algue.

Au Japon, il y a même un mot pour désigner le bruit que l’on fait quand on mange des ramen : c’est le zuzutto. Une sorte de slurp à la française sauf que là, si on fait beaucoup de bruit en aspirant ses nouilles, c’est que c’est la franche régalade. Au contraire, si on ne fait pas de bruit en croyant rester poli, c’est que ce n’est pas bon du tout. Le zuzutto sert aussi à ne pas se brûler : le bouillon étant servi très chaud, si on aspire bruyamment les nouilles, ça laisse aussi passer de l’air qui évite la bouche en feu.

Voilà trois ramen parisiens à tester et à « zuzutter » !

Lire la suite de « 3 Ramen parisiens comme à Tokyo »

3 adresses cool à Oberkampf

Oberkampf, c’est le quartier cool qui bouge toujours ! Voilà trois de mes spots incontournables pour manger dans le coin : pizza, japonais & barbaque.

  • Chez Justine

En face du Nouveau Casino et à côté de PNY, Chez Justine s’est refait une beauté et ça lui va si bien. On se croirait dans un chalet de montagne avec les bûches prêtes à brûler et la cuisine ouverte prête à régaler. Pas de raclette par ici mais de la cuisine 100% feu avec des pizzas au feu de bois et du poulpe ou du magret de canard flambés au barbecue. Chaleur par ici !

On prend quoi ? Le rotolino – une sorte de chausson fourré à la mozzarella, jambon et basilic – et la pizza Tripletta au saucisson pimenté et piment vert.
C’est où ? 96 rue Oberkampf, Paris 11ème.

Lire la suite de « 3 adresses cool à Oberkampf »

Uma, tapas du bout du monde

Dans un voyage entre le Pérou et le Japon, voilà où emmène Uma.

Lucas Felzine, c’est le chef ultra généreux et créatif qui veut juste faire plaisir et faire découvrir les deux cultures qui le fascine. Le gaillard est du genre voyageur et aime surprendre : les tacos de bœuf débarquent avec du guacamole mais aussi du sésame et du shiso, les gyozas typiquement japonais sont relevés avec un curry péruvien. C’est le mélange des genres et des continents, entre l’Asie et l’Amérique. On l’appelle la cuisine nikkei et le samouraï du genre excelle ici dans sa discipline (aucun adversaire en vue à Paris).

Lire la suite de « Uma, tapas du bout du monde »

The Cod House

A la place de feu le TIGrr, la Rive Gauche voit débarquer un cocon de béton nippon inspiré des izakayas, ces bars japonais où les gens mangent et trinquent de l’apéro jusqu’à l’aube. Le groupe Black Cod a encore frappé et ce n’est que le début des hostilités.

Le combo cocktails & tapas japonais, à piocher avec les baguettes ou les doigts ? L’idée est chaude bouillante !

Justement, les cocktails décoiffent et emmènent la paille jusqu’en Asie à coup de yuzu, de saké ou de matcha mais c’est le cocktail Sakuri à la tequila, wazabi, yuzu et sel au curry qui sort sa paille du jeu. Le genre de cocktails qui marquent, merci Msieur le barman.

Lire la suite de « The Cod House »

Pertinence, entre France et Japon

Quand la poésie du Japon rencontre la technique à la française.

Dans son cocon de bois, Pertinence marque le début de l’aventure de Ryunosuke Naito et Kwen Liew, couple à la ville et aux casseroles des plus talentueux, passé par Taillevent, l’hôtel Cheval Blanc, le Restaurant 1947 et le Meurice, cru Yannick Alléno puis Alain Ducasse. Chaque jour, 18 chanceux peuvent pénétrer dans cette bulle d’élégance et de raffinement où les assiettes sont d’une précision ultime.

DSC_0375

DSC_0364

DSC_0353 Lire la suite de « Pertinence, entre France et Japon »