Best raviolis in town

Quand l’envie prend de manger des raviolis, l’envie passe rarement !
Voilà 5 spots pour combler son envie d’Asie, toujours avec le meilleur du meilleur de Paris.

Trois fois plus de piment

Les raviolis les plus hot, c’est par là !  Conseil d’ami : ici, ne faites pas les malins avec l’échelle du piment de 0 à 5 ou vous allez sévèrement le regretter car le Sichuan est la région de Chine où la food est la plus épicée. Pour faire court, si vous n’êtes pas chinois, ne dépassez pas le grade 1 ou c’est la bouche en feu assurée (0,5 c’est nickel pour nous). Ces raviolis là sont divines, au porc et légumes avec de la coriandre, des cacahuètes pilées et un jus relevé.

Et elles se méritent car le spot est couru par le tout Paris, essayez d’arriver avant l’ouverture car il y a souvent une sacrée file d’attente : quand c’est (très bon), ça se sait vite !

19531628_10212165397304231_1000636983_o

Uma

Dépaysement total avec cette table qui emmène entre le Japon et le Pérou !

Cuisine nikkei au programme, ultra parfumée, aux ingrédients d’ailleurs, sucrée-salée parfois et toujours d’une précision aiguisée au couteau japonais.
Ces gyozas là sont trois étoiles, réalisés avec de la viande de bœuf maturée ou avec le duo canard & foie gras : divins de bout en bout.
Lucas Felzine, le chef passé par l’Arpège et Ze Kitchen Galerie est le chef qui fait maintenant voyager dans sa propre maison aux mille couleurs et aux parfums du bout du monde.
La meilleure place chez Uma ? Celle à l’étage face à la cuisine ouverte pour papoter avec le chef.

19532583_10212165405744442_750952732_o (1)

Boutique Yam’tcha

C’est la pépite des Halles, tenu par le généreux Chi Wah, l’incollable en thé et compagnon d’Adeline Grattard du gastro Yam’Tcha. Ce comptoir à bao (les brioches vapeurs fourrées, sucrées ou salées et absolument merveilleuses) sert aussi des petites assiettes éphémères à fort potentiel de régalade comme les nouilles en bouillon de bœuf, la salade d’asperges & enoki ou les raviolis au porc magistralement bien assaisonnés.

19495686_10212165383983898_1391211223_o (2)

Yoom

Chez Yoom, ça finit toujours en banquet avec une ribambelle de dim sum juicy or not, veggie or not, vapeur ou grillés et c’est pour la variété et la réalisation des recettes qu’on y retourne encore et encore. Instant culture : les dim sum désignent tous les mets cuits à la vapeur mais aussi parfois grillés comme les brioches vapeur ou les raviolis, et ces fameuses raviolis vapeur s’appellent en fait des jiaozis.

Baguettes d’or pour le dim sum aux crevettes sauvages, le dim sum Kung Pao poulet cacahuètes et celui au bœuf fumé au bois de hêtre. Ne partez pas non plus sans avoir goûté les nouilles épicées au lait de coco (succulentes), les boulettes de poulet tête de lion au lait de coco (délicates), les brioches aux porc caramel ou légumes (dodus) et les dim sum sucrés chocolat ou pommes-caramel (surprenants).

19496339_10212165384063900_986041089_o (1)

Raviolis Chinois Nord Est

5 euros pour 10 raviolis, c’est juste le paradis ! Le prix est absolument imbattable et le goût y est : porc/ciboulette/crevette, poulet/chou blanc/champignon ou encore bœuf et céleri, c’est vraiment bien cuisiné. Très cool aussi, la possibilité de les prendre bouillis ou grillés (on vous conseille les deux mon capitaine pour faire un mix des textures). Le boui-boui de Belleville fait plutôt grise mine, le mieux est donc de prendre les raviolis à emporter avec une salade de poulpe ou de boeuf.

Crédit photo : @koreanfusion / Instagram

Et aussi le Bar à Momos et ses raviolis tibétains pour le dépaysement en terres tibétaines.

Marie