A la place de feu le TIGrr, la Rive Gauche voit débarquer un cocon de béton nippon inspiré des izakayas, ces bars japonais où les gens mangent et trinquent de l’apéro jusqu’à l’aube. Le groupe Black Cod a encore frappé et ce n’est que le début des hostilités.

Le combo cocktails & tapas japonais, à piocher avec les baguettes ou les doigts ? L’idée est chaude bouillante !

Justement, les cocktails décoiffent et emmènent la paille jusqu’en Asie à coup de yuzu, de saké ou de matcha mais c’est le cocktail Sakuri à la tequila, wazabi, yuzu et sel au curry qui sort sa paille du jeu. Le genre de cocktails qui marquent, merci Msieur le barman.

Côté ripaille, il y a The Black Cod House en guest, oui c’est du cabillaud mais il est confit au miso, et ça, ça change tout. Le miso, c’est quoi d’abord ? C’est une pâte de haricots de soja fermentés, un condiment puissant et salé. On fonce aussi sur la crêpe mandarin à l’anguille fumée et la salade de tempura de crevettes spicy mayo qui font largement saliver. Umami te voilà.

Ah oui, on ne quitte pas la Maison sans avoir goûté à l’aubergine gratinée au miso, caramélisée & sucrée-salée ou salée-sucrée, on ne sait plus vraiment dans quel sens mais on sait que c’est un grand plat. Du jamais vu, jamais goûté. Merci Msieur Jean-Roch pour les conseils.

Cette maison là donne encore plus envie d’aller au Japon. On passe du froid, au chaud, des rolls aux baos. On a envie de tout goûter pour se rapprocher un peu plus de ce pays lointain qui fascine. Et si on a encore un creux, on recommande, jusqu’au bout de la nuit et de la faim.

The Cod House
1 rue de Condé, Paris 6ème / Métro Odéon
Ouvert tous les jours de 12h à 2h

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *