On ne va pas cracher sur la stracciatella ou les pasta à la truffe qu’on est allé, jadis, manger chez East, Ober, Mamma Primi et Big Love mais là on dit basta à l’empire Big Mamma et à sa légendaire attente interminable.
C’était drôle un moment, le rapport prix-régalade est bon, mais on demande maintenant le divorce avec Big Mamma car il y a un tas d’adresses italiano-branchouilles à Paris qui méritent aussi d’être connues !

Mio Posto c’est par exemple notre nouveau spot italien méga cool et méga validé pour tout, des pasta aux pizzas, en passant par les polpette à la sauce tomate, la gentillesse du staff, la déco et le Limoncello offert à la fin. Point bonus pour les tortellini farcis au potiron, amaretti, parmesan, moutarde de fruits et beurre à la sauge (à tomber) et pour la pizza Tartufo à la crème de truffes, mozza, champi et jambon « Prince de Paris ».

Et cerise sur la pizza ? On peut réserver les gars !

PIZZAS : Louie Louie, Popine, Bijou et Pratolina

Pour les pizzas, on est fan absolu de celles de Louie Louie rue de Charonne, avec un point bonus pour la Muertadelle à la fior di latte, mozza fumée, oignons nouveaux, olives de Kalamata et mortadelle de Bologne arrosée par le cocktail « Back to Basil » à la vodka, sirop de poivre maison, huile d’olive, jus de citron pressé et basilic frais.

Bijou à Anvers et Popine à Belleville, les deux bébés de Genaro Nasti, 2ème au Championnat du Monde de pizzaiolo à Naples en 2012, régalent toujours avec leurs pizzas bien dodues, réalisées avec de la farine complète et une fermentation spéciale. Point bonus pour les pizzas gourmets, les méga originales de la carte chez Bijou comme la Gourmet n°1 qui arrive à la table avec des aubergines siciliennes, amandes, stracciatella, citron et les fameuses tomates jaunes Piennolo, l’une des meilleures tomates du monde, un bijou AOC, sucré, rare, cultivé et récolté à l’ancienne.

DSC_0867

A un pas de Bonne Nouvelle, Pratolina, la trattoria du Faubourg balance une pizza Diavola à pâte fine à la scarmoza fumée & saucisson piquant de Calabria et un tiramisu qui valent le coup de sortir du métro.

FOCACCIA : L’Atelier Fratelli

Ici, le pain à focaccia est maison (forcément) et préparé avec une huile d’olive italienne et pas moins de 5 farines premium avant de faire la sieste pendant 72h. Ça donne un pain crousti-moelleux garni en version Tartufo avec la crème de truffe noire, Rostello (rôti de porc aux herbes), Mozza Di Buffala et roquette ou en version Bufala par exemple avec pesto, Mozza Di Bufala, tomates cerises, parmesan Reggiano, basilic frais, origan et roquette. Et l’immanquable ? La focaccia au chocolat !

DSC_1363

DSC_1365

TERRASSES : Borgo delle Tovaglie & Marcello

Borgo delle Tovaglie (à deux pas d’Ober Mamma) pour sa terrasse si mignonne cachée à l’arrière du resto, ses limonades from Italia, la déco chinée à chiner directement dans le concept-store et son millefeuille au jambon de Parme et mozzarella de Buffala à croquer sous les parasols avec un chapeau de paille de la maison.

Marcello, c’est The spot de Saint-Germain-des-Prés à l’écart de l’agitation et ouvert du matin au soir ! On y va pour chiller sur sa grande terrasse en sirotant des cocktails bien balancés et pour s’enfiler les arancini à la truffe noire, les Evergreen pasta au pesto maison & mozzarella fumée et sa panna cotta.

To be continued…

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *