Mr.T, street gastronomie

Midi pétantes, assise au bar de Mr.T dans le Marais, aux premières loges pour voir le fameux Mr.T et son équipe travailler.
On pourrait hésiter entre nom de rappeur et nom d’espion, mais c’est juste le surnom du chef japonais Tsuyoshi Miyakazi : son portrait est d’ailleurs taillé dans le béton du mur par Vassilis Karatzas, une pointure du street art, et ça fait son effet.

On ne vient pas seulement ici pour manger mais aussi pour vivre l’instant. On vient se laisser happer par la beauté des lames aiguisées et des gestes, précis et énergiques. Coup de chalumeau par ici, siphon par là, ça créé des plats vivants, saisis, grillés et dressés à la minute.

Lire la suite de « Mr.T, street gastronomie »

Où boulotter à Opéra ?

Les boutiques à Opéra, ça il y en a ! Mais le shopping, ça creuse et voilà 5 adresses pour ne pas manger n’importe quoi à Opéra.

Sanukiya

La file d’attente est (toujours) au rendez-vous et on est assis collé-serré mais quand c’est bon, on oublie vite les petits défauts. Et puis, que des japonais dans la salle, c’est bon signe niveau authenticité.
Chez Sanukiya, commencez par vous enfiler un giga tempura de crevette et un kushi katsu (brochette de porc pané) avant d’attaquer le Kamo Udon au magret de canard avec des grosses nouilles de blé et un bouillon divin. Ça réchauffe et c’est bon de chez bon !

Lire la suite de « Où boulotter à Opéra ? »

Best sandwichs in town

Que du bon, du croquant, du kiffant, avec du pain et des ingrédients du tonnerre et surtout : à manger avec les doigts mon cher !

Le croque-monsieur chez Papa Sapiens

Du terroir et de la qualité, voilà ce qu’on peut trouver dans les épiceries fines Papa Sapiens et même maintenant dans leur restaurant-épicerie près de la Bourse. Aux manettes ? Le chef Clément Flumian (ex Alain Passard, Beatriz Gonzalez et Yannick Tranchant) et Laureen (ex Le Parc de Franck Putelat et La Réclame) et quoi de mieux que de s’approvisionner directement dans l’épicerie pour cuisiner ?
Le pedigree du croque-monsieur Papa Sapiens ? Jambon à l’os artisanal de Franck Leurond, comté 18 mois de la fromagerie Goncourt et pain de la Maison Landemaine. Bien beurré et très généreux : je dirais peut-être même le meilleur croque-monsieur de Paris les gars !

Lire la suite de « Best sandwichs in town »

La Fête de la Gastronomie-Goût de France, saison 2018

« Le goût dans tous ses sens », voilà le thème et la promesse de cette prochaine Fête de la Gastronomie-Goût de France 2018.

3 jours de fête s’annoncent, du 21 au 23 septembre dans toute la France et à l’étranger, pour célébrer la gastronomie, du monde agricole jusqu’aux arts de la table, du chocolat jusqu’aux fromages, des bistrots à la street food, du bout de la rue au bout du monde.

Lire la suite de « La Fête de la Gastronomie-Goût de France, saison 2018 »

3 adresses cool à Oberkampf

Oberkampf, c’est le quartier cool qui bouge toujours ! Voilà trois de mes spots incontournables pour manger dans le coin : pizza, japonais & barbaque.

  • Chez Justine

En face du Nouveau Casino et à côté de PNY, Chez Justine s’est refait une beauté et ça lui va si bien. On se croirait dans un chalet de montagne avec les bûches prêtes à brûler et la cuisine ouverte prête à régaler. Pas de raclette par ici mais de la cuisine 100% feu avec des pizzas au feu de bois et du poulpe ou du magret de canard flambés au barbecue. Chaleur par ici !

On prend quoi ? Le rotolino – une sorte de chausson fourré à la mozzarella, jambon et basilic – et la pizza Tripletta au saucisson pimenté et piment vert.
C’est où ? 96 rue Oberkampf, Paris 11ème.

Lire la suite de « 3 adresses cool à Oberkampf »

Cot Cot, poulet frit high level

Il y a poulet frit et poulet frit.

Chez Cot Cot, c’est poulets fermiers & frenchy label rouge qui s’en vont faire un tour dans une marinade de luxe ail/romarin/citron/7 épices avant de faire une roulade dans la chapelure japonaise Panko.

Oui c’est frit, mais c’est pas gras les gars.

Trempette des tenders (les filets de poulet panés) dans les sauces maison : spicy mayo, moutarde au miel, barbecue bien fumé ou yaourt au raz-el-hanout et ail (crush pour les deux dernières). Et on garde les sauces pour y tremper aussi les frites au cheddar ou les frites de patate douce.

Lire la suite de « Cot Cot, poulet frit high level »

Fric-Frac, les croques du canal

Ça croque et ça croustille dans cette cabane du Canal !

Ici, le croque-monsieur fait sa star en version canaille revisitée : les codes du croque sont dépoussiérés avec des recettes bien dans l’époque. Que du bon à croquer : pain du MOF Frédérique Lalos aux 5 céréales/noir/ou levain de sarrasin, viandes françaises, emmental grand cru, béchamel Mornay, marinades maison et roll royce du jambon « Prince de Paris ».

Virage à droite vers l’Asie avec Le Shaolin et sa compotée de gambas/shiitake/citronnelle/ gingembre et basilic thaï, virage à gauche vers le Mexique avec L’Aztèque et son poulet mariné/fromage fumé/poivrons grillés/coriandre et avocat pimenté, ou alors virage au Nord avec Le Viking au pain noir/saumon Gravlax/Granny Smith/radis noir/oignon rouge et aneth.

Et rien ne se perd, tout se transforme : le pain des croques devient du pain perdu pour le dessert ! Cuillère sur le qui-vive pour tester ce sacré pain perdu aux pommes caramélisées avant de partir se perdre le long du canal.

IMG_8882 Lire la suite de « Fric-Frac, les croques du canal »