C’est au Duke’s bar de l’Hôtel Westminster, en vert et bois de la tête au pied, que l’on peut prendre le teatime le plus british de la capitale.

Saison après saison, le joyeux luron Bryan Esposito, aussi sympatique qu’inventif, s’amuse à détourner les classiques anglais pour en faire des pâtisseries haute couture.
Transformer le carrot cake en éclair ? Easy !
Détourner le banoffee en mille-feuille ? Done !
Ça donnait un éclair avec une douce crème à la carotte et des pickles pour le peps et un mille-feuille équilibré entre le caramel et la banane.

Le nouvel éclair de la saison automne/hiver part du côté de l’Apple pie, avec une pâte à chou garnie d’une compotée de pommes avec une pointe de cannelle, de la chantilly mascarpone vanille et des dés de biscuits aux épices. Très agréable que la crème pâtissière soit pour une fois remplacée par une compotée, portée sur le fruit pur et dur.

C’est bien connu, les Anglais raffolent des cakes aux fruits confits. Au printemps dernier, Bryan a relevé le défi d’effacer tout ce qu’on connaissait sur les fruits confits – trop sucrés, trop vieillots – pour créer une tarte avec un sacré clin d’œil au cake aux fruits confits. Montée avec une crème aux agrumes et fruits confits, cette tarte étonnante pouvait plaire aux curieux et même à ceux qui ne pensaient pas aimer les fruits confits.

Les mille-feuilles du chef sont aussi toujours d’une extrême gourmandise : le feu banoffee caramel & banane a laissé la vedette au nouveau mille-feuille de l’hiver : crémeux au thé Darjeeling, caramel coulant au whisky, chantilly mascarpone vanille et Darjeeling séché. Le feuilletage est terrible, le caramel est coulant : c’est fin et festif.

 

Le brownie au cœur gianduja ? Insolent.
Le cookie potimarron, chocolat blanc et pécan ? Etonnant.
La création en collaboration avec la luxueuse maison d’horlogerie Bucherer avec son crémeux noix de cajou au sommet ? Ponctuelle.
Le financier au cœur coulant à la banane ? Exotique.

Les saisons passent et Bryan Esposito trouvent toujours de quoi étonner pour le teatime de l’Hôtel Westminster.

Le Duke’s Bar de l’Hôtel Westminster
Teatime tous les jours de 16h à 18h / 15€ pour une boisson et une pâtisserie au choix (millefeuille, éclair, financier, brownie, cookie ou la création Bucherer)

Voir aussi l’article sur Les desserts de Bryan Esposito au Céladon

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *